Cyberparc Arsat Moulay Abdeslam

Situé en bordure du boulevard Mohamed V, entre l’entrée des remparts de Marrakech et l’hôtel de ville, le Cyberparc Arsat Moulay Abdeslam constitue un espace vert d’exception à quelques foulées de la place Jemaâ el Fna. Longtemps laissé à l’abandon, ce jardin de 8 hectares a récemment été entièrement rénové et accueille désormais ses visiteurs dans une atmosphère à la fois authentique et contemporaine.

Fondé au 18ème siècle par Moulay Abdeslam, le troisième fils du sultan Sidi Muhammad B. Abdallah, l’Arsat fut transformé en jardin public au début du 20ème siècle. La grande réussite des architectes et des paysagistes qui ont travaillé sur la rénovation de ce jardin a été de faire revivre l’Arsat authentique tout en l’ancrant dans le 21ème siècle. Organisé autours de larges allées ombragées d’oliviers centenaires ou d’orangers, ce jardin ménage de nombreuses surprises graphiques au fil de la promenade. Le promeneur esthète ne pourra notamment pas manquer de s’émerveiller dans l’épure orientaliste du petit amphithéâtre qui transcende les époques ou d’apprécier le remarquable travail effectué afin de valoriser les plantations existantes. Cet ensemble de petits détails contribue à faire de ce parc un oasis de calme, de fraîcheur et de beauté naturelle maîtrisée.

Cette réalisation d’exception doit beaucoup à la volonté de la fondation Mohamed VI pour l’environnement de réunir institutions publiques et entreprises privées autours d’un projet commun de réhabilitation du patrimoine marocain. Autours de l’idée de créer une osmose entre l’intemporalité de la nature et les technologies de l’information, elle a su convaincre Maroc Telecom de constituer un consortium de mécènes pour mener à bien cette rénovation. Bien que les bornes interactives aient disparues, il reste encore du projet initial un confortable cybercafé et des bornes WIFI qui nous permettent de nous connecter au grand réseau planétaire à l’ombre d’un immense palmier. Des petits détails qui convaincront sans aucun doute le promeneur technophile de s’accorder une halte sereine dans ce parc d’exception.

Pin It on Pinterest

Share This