Les sept Saints de Marrakech

Les sept tours construites en 2005 à Bab Doukkala quartier de Marrakech, illustrent les sept Saints de Marrakech qui sont :

  • Sidi Youssef Ben Ali : d’origine Yéménite, brillant élève du cheikh Abou Asfour, atteint de la lèpre il mourut en 1196 (593 de l’hégire), dénommé “Sidi Youssef l’éprouvé” en raison des souffrances qui furent les siennes...
  • Cadi Ayyad Ben Moussa : grand immam de Sebta, Sidi Ayyad “Cadi de Grenade” le plus célèbre des doctes du Malékisme en occident musulman, exilé à Tadla puis Marrakech où il mourut en 1149, considéré comme saint, selon sa rigueur orthodoxe et son amour pour le prophète écrit dans son ouvrage “Al-Chifaa”...
  • Abou el Abbas Assabti : “Sidi Bel Abbas” il arrive à Marrakech à 20 ans, s’installe sur la colline de Guéliz, y vivra pendant 40 années sans jamais entrer dans la ville. Disciple de Cadi Ayyad, il passera sa vie à soigner et à défendre les faibles et les aveugles, il est le saint le plus évoqué il est le saint des saints, “le Saint Patron de Marrakech”, il mourut en 1205.
  • Sidi Ben Slimane al Jazouli : il excèle dans les “hadiths”, fondateur du soufisme marocain, auteur du célèbre recueil de prières “Dala’il al-khayrat” traduit par “les chemins des bienfaits “ c’est en prière qu’il meurt en 1465 à Afoughal et son corps fut transféré à Marrakech, la zaouia Jazoulia se situe au nord de la médina de Marrakech.
  • Sidi Abdelaziz Tebbaâ : nommé “le seigneur de la soie”, marchand de soie à Fès, il propagea l’éthique soufie à travers les corporations d’artisans, il s’installa dans la mosquée Ben Youssef à Marrakech dans laquelle il est enterré, il est mort en 1508.
  • Abdellah el Ghazouani “moul el ksour” : il s’installe à Marrakech pour parfaire ses connaissances, à l’origine de la consolidation du renouveau Soufi, venu poursuivre sa formation avec Sidi Abdelaziz Tebbaâ à Marrakech, il est le fondateur de la Zaouia dans le quartier “d’El Ksour”, mort en 1528.
  • Abderrahmane Souheili né près de Malaga et connu pour sa poésie soufie et son ouverture d’esprit lors de périodes de fortes censures religieuses, auteur de deux chefs d’oeuvres, (noms propres des prophètes dans le Coran) et (biographie de Sidna Mohammed), il meurt à Marrakech en 1186, il est enterré près de “Bab Robb”.

Passant près des tours de Bab Doukkala, vous saurez désormais à quel saint vous vouez ! ...

Crédit Photo de Une : "Elevated olive trees" par Lars Plougmann

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This