Les tanneries

Première opération avant le façonnage du cuir, la tannerie est une activité persistante depuis des siècles. Au Maroc, c’est à l’époque des Almohades que l’activité s’est essentiellement propogée à Fès et à Marrakech.

Transformer une peau brute en cuir fini et, ce, de façon artisanale et ancestrale à l’aide d’écorces diverses de mimosa, de chênes liège, de grenadine, ou encore fiente de pigeon, ou huile vierge, donne lieu au plus ancien procédé du tannage végétal des peaux encore pratiqué à Marrakech.
En effet et d’un point de vue général, le procédé moderne du tannage des peaux, consiste en un traitement au chrome.

Voici donc une excellente raison de visiter le souk des tanneurs de Marrakech.

Certes, il faut pouvoir supporter l’odeur nauséabonde qui règne dans les tanneries, odeur pour laquelle les brins de menthe vous seront distribués dès votre entrée.
Toutefois et malgré ce désagrément, il serait vraiment dommage de passer à côté de ce travail pour lequel, sans nul doute, vous saurez vous remettre en question...

Occasion de voir de jeunes gens qui n’hésitent pas à plonger dans les cuves remplies de fiente de pigeon, dans lesquelles trempent donc les peaux, un spectacle et un rituel des plus insolites !
Le souk des tanneurs, donnera une valeur beaucoup plus morale, à la fois, dans la connaissance du travail du cuir que dans l’achat d’articles en cuir, poufs, sacs, babouches, qui vous seront également proposés dans les boutiques à l’issue de votre visite.

Respect des traditions avec toutes les contraintes et les contrastes des différents procédés de fabrication connus dans le monde d’aujourd’hui...
Ainsi la tannerie de Marrakech, dans le respect de la tradition, a su traverser les temps...

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This