Sign in / Join

Les portes de Marrakech

Avant de devenir une importante destination touristique, Marrakech était une importante forteresse servant de refuge aux caravanes sahariennes et abritant le pouvoir exécutif de nombreuses dynasties marocaines. Le développement urbain de la ville a conduit au fil des siècles à une extension des murailles de défense de la ville et à la construction de nombreuses portes d'accès à l'architecture parfois splendide.

Le tour des remparts de Marrakech associé avec un arrêt au pied des plus impressionnantes portes de la ville permet de mieux comprendre les styles architecturaux des différentes dynasties mais également d'avoir un aperçu rapide de la richesse historique de la ville de marrakech.

Les portes de la ville de Marrakech

  • Bab Aghmat : Porte au plan original qui s'ouvre dans un des bastions de défense de la ville. On pense que la curiosité architecturale de cette porte est dûe au renforcement de la porte primitive d’époque almoravide
  • Bab Agnaou : Principale entrée de la Kasbah, Bab Agnaou est l'une des portes les plus spectaculaires de Marrakech. Elle fut construite en pierre de Gueliz et est composée d'immenses arcs tous différents. A son origine, cette porte comptait également deux tours qui ont aujourd'hui disparue. C'est de cette particularité historique que Bab Agnaou tire son nom, la "porte du bélier sans cornes".
  • Bab Ahmar : La porte rouge
  • Bab Aylen : Construite à l'époque Almohavides, cette porte se caractérise par un aspect coudé. Elle porte le nom d'un peuple berbère.
  • Bab Berrima
  • Bab Doukkala : Cette porte d'origine almoravide doit son nom à un territoire homonyme habité par des populations almohades. Elle est composé de deux bastions en saillie de part et d'autre et d'une porte livrant passage à un corridor.
  • Bab Ech Charia
  • Bab Ed Debbagh : Construite sous la dynastie Almoravide, Bab Ed Debbagh se singularise par ses cinq coudes successifs qui donnent accès au quartier des tanneurs.
  • Bab El Jdid : Cette porte marque l'accès entre le quartier de l'hivernage et la Médina en passant devant la Manounia, le célèbre palace. Son principale intérêt réside dans la parfaite conservation des remparts crénelés qui l'entourent.
  • Bab El Khémis : La "porte du jeudi" tire son nom de sa vocation de point de passage vers le souk principal de la ville qui se tenait uniquement le jeudi.
  • Bab El Makhzen
  • Bab El Raha
  • Bab Er Rharaza
  • Bab Er Robb : Cette porte de couleur ocre constitue un très bel exemple de l'architecture défenseive marocaine du 12ème siècle. Joliement ornementée, sa vocation historique était de servir de point de contrôle à l'entrée de boissons alcoolisées dans la Médina.
  • Bab Fteuh
  • Bab Ighli
  • Bab Ksiba
  • Bab Nkob : Sans aucun intérêt architectural, elle est la principale porte d'accès entre le quartier moderne du Gueliz et la Médina.
  • Bab Taghzout

Pin It on Pinterest

Share This