Vallée d’Asni

Pour atteindre cette sereine contrée, on traversera des paysages aux nuances infinies. On imaginera du confort de notre véhicule, le style de vie qu’avait ses habitant dans un passé pas si lointain. Les chemins muletiers, les douars à flanc de colline ou encore les bergers menant leur troupeau sont un rappel constant de la relativité du temps. L’arrivée à Asni tend à rompre cette contemplation. Ce village ne présente en effet aucun intérêt particulier mais il marque le moment du choix entre continuer tout droit vers Marigha, Ouirgane et Tizi n’Test ou bifurquer vers Imlil et le djebel Toubkal, le point culminant de l’Atlas.

Imlil et le mont Toubkal

Le charmant petit village de montagne d’Imlil est le point de passage obligé de tous les randonneurs qui souhaitent entreprendre les 4167 m du mont Toubkal. Situé à 64 Km de Marrakech, il est également une porte d’entrée au superbeparc National du Toubkal. Créé en 1942 et couvrant une superficie de 38 000 ha, ce parc offre la possibilité de faire de superbes randonnées. Au fil du temps, les plateaux et falaises alternent avec des gorges encaissées, les cyprès succèdent aux genévriers dans une véritable explosion de nuances et de senteurs.

L’attraction exercée par le Toubkal est toutefois au cœur de la vie d’Imlil. Elle apporte le gros de l’activité économique du village et génère de nombreuses initiatives. On y trouvera des guides de montagne brevetés ou des muletiers pour la prise en charge de votre matériel de bivouac et de votre sac. Les personnes expérimentées et en bonne condition physique pourront réussir l’ascension du Toubkal et la redescente sur Imlil en deux jours sans aucun problème. La période idéale pour la faire est entre juin et septembre.

Marigha, la nature simplement

Séparés de 10 Km, Asni et Marigha offrent un contraste saisissant. Alors qu’Asni est une reproduction en modèle réduit de l’urbanisation des bourgades rurales, Marigha reflète encore le mode de vie ancestral des habitants de la région. Autours du petit village, vergers et oliveraies se succèdent et nous plongent dans la vie simplicité et sereine de la vie rurale.

Les quelques infrastructures touristiques du village permettent de plus de confortablement profiter de cette campagne de montagne tout en variant les activités. De la ballade en VTT loué au Sanglier qui fume au farniente au bord de la piscine de l’Oliveraie de Marigha, on trouvera aisément une possibilité de détente plus ou moins active. Vallée particulièrement agréable en été, la région de Marigha possède de nombreuses structures d'hébergement. Nous vous conseillons particulièrement Sel d'Ailleurs, une petite maison d'hôtes à Asni intimiste dans une oliveraie de 2 hectares avec piscine.

En images

Pin It on Pinterest

Share This